mardi 9 octobre 2007

TIC, TAC, TOC !

Avec ce message, je réalise un grand rêve : celui d'utiliser les TIC pour parler d'un sujet passionnant : les TAC (Tartes Au Citron).

Il m'arrive en effet de loin en loin — quasiment annuellement — de faire un peu de pâtisserie (niveau «little small player»), plus particulièrement des TAC. Il faut croire qu'apparemment je les réussis... car comme le disent mes invités en les mangeant : «elles ont vraiment le goût de citron». Ceci dit, le compliment est à double tranchant. Une fois, j'avais par erreur doublé la quantité de jus de citron et j'ai ainsi créé la première TAC détartrante de l'Histoire. ^_^

Une tarte au citron de 2004
Ainsi, j'adore faire des TAC, tant et si bien que fut un temps j'en faisais même la pâte (brisée). Encore aujourd'hui, je mets une bonne heure à faire cette tarte : lentement et avec beaucoup de plaisir à jouer les p'tits chimistes veillant scrupuleusement aux quantités et aux réactions de crèmes qui cuisent.

La crème pâtissière rappelle plein de souvenirs, tout particulièrement celui du nettoyage (gourmand et incroyablement consciencieux) du fouet qui avait servi à la grand-mère à faire la crème pâtissière de sa tarte aux abricots.

La crème au citron, quant à elle, reste une curiosité à observer : ça cuit très bizarrement, ça déborde de partout et on ne sait jamais quand c'est prêt. Détail qui vaut son pesant de cahouettes, un astronome pourrait expliquer à n'importe qui l'apparence de la surface du soleil en se servant de l'observation de la cuisson de cette crème. Et je ne plaisante même pas !

La tarte faite ce jour
Mon temps de clavardage allant vers sa fin, je vous confirme enfin que, plus qu'une passion annuelle pour les TAC, j'ai un TOC avec les TAC. Je les prend toujours en photo. Oui, il s'agit là d'une forme de fierté maladive de ma part. Et toc !


Note pour plus tard : penser à parler des tartes aux pommes avec un article dix fois plus long.

1 commentaire:

antzandtreez a dit…

Le TAO de la TAAS.

Le rapprochement avec une recette ancestrale sacrée est inévitable...

Il paraît que parmi les taoïstes se transmettait, de maître en disciple, la recette d'une préparation bien particulière qui permettait au corps d'atteindre une légèreté quasiment inhumaine par diminution phénoménale du volume de ses entrailles.

Intrigué par cette légende, l'auteur de ce blog a fait des recherches chimiques extrêmement poussées. Après avoir pris conseil auprès de Pierre Gilles de Gennes, il élabora l'exacte copie de la mixture taoïste.

Extrêmement fier de son exploit, il décida de la faire déguster à son cercles d'amis privilégiés.

La recette s'approche fortement de celle de la TAC.

Seul un ingrédient diffère. C'est la raison pour laquelle la préparation fut baptisée TAAS...Tarte A l'Acide Sulfurique.

Ses amis en gardent encore un souvenir cuisant : ils ont tous des dents en céramique, leurs dents d'origine ayant disparu dans une effervescence fulgurante.