lundi 1 décembre 2008

Mettez vous à ma place !

Cela arrive parfois : une partie de votre famille part en voyage loin. Mais, car il y a un «mais» qui fait toute la différence et le reste de ce message, la veille de revenir dans notre bon vieux pays, le pays lointain bascule dans le mode «insurrection pacifiste» avec invasion des aéroports de la capitale. Oui, vos parents se trouvent pour plus longtemps que prévu à Bangkok !

Sauf que vous ne saviez pas que la Thaïlande cherche ainsi à changer de régime. Et, un matin, vous recevez un mail de vos parents qui vous dit : «ça se complique... sommes pris en otage‏» (vous supposerez quelques jours plus tard qu'il s'agissait là d'humour) suivi de quelques lignes indiquant un problème de manifestation et d'aéroport. Là, comprenant que quelque chose se passe, vous finissez par découvrir, fébrile, grâce à différents sites web que les manifs peuvent éventuellement dégénérer en guerre civile si les autorités font parler les mitraillettes. À la radio, M. Kouchner en parle même rapidement après avoir parlé du terrorisme en Inde... et vos parents sont au milieu de ce bazar en devenir !

Votre sang de fils ainé ne fait qu'un tour : comprendre, rassurer le reste de la famille, faire le pont humanitaire avec son p'tit monde si loin de la France par le biais de messages électroniques... et appeler le Quai d'Orsay bien sûr (même si vous détestez profondément le téléphone. Enfin, admettez présentement que vous le détestez, vous imaginerez mieux le tout).

Bandeau du Quai d'Orsay pour l'information sur la Thaïlande


Heureusement, le Quai d'Orsay (qui vous a fait frémir en parlant de «Centre de Crise») et les messages électroniques échangés avec vos parents vous rassurent un peu. Voyons, pas de soucis : la France et le guide touristique du groupe veillent. Même votre grand-mère ne se fait pas de bile, c'est dire.

Deux jours après cet acte de piété filiale (votre mère ne vous reconnaissant sans doute pas dans cette débauche d'effets spéciaux écrits, vous qui ne l'appelez qu'une fois tous les deux mois si elle ne vous appelle pas toutes les trois semaines), vous tombez alors sur le journal de France 2 sur le web et vous voyez votre famille en pleine forme à faire ce que les français savent faire de mieux de tout temps partout dans le monde : râler mollement (devant l'ambassade de France en Thaïlande). Et dans le plan suivant, vous voyez tous ces p'tits français piquer une tête dans la superbe piscine de l'hôtel à quarante-douze étoiles dans lequel on les loge faute de mieux.

Ma question est donc la suivante : leur en voudriez-vous ?


Note pour plus tard : si ce n'est moi, c'est ma famille qui me rendra chèvre ! ^_^

2 commentaires:

Spondy a dit…

Tiens, tes parents étaient là-bas ?
Au moins ils auront des choses à raconter :P

the mother a dit…

Vivement nos prochaines vacances pour que tu te soucies à nouveau un peu de nous...;o)