vendredi 2 novembre 2007

Du côté de Penn ar Bed

Depuis le 1er novembre, je redécouvre les joies d'une retraite en Finistère Nord : pas de foule, pas de boulot, pas d'horaires.

Hélas pour mon enquête sur le climat breton, mon arrivée, selon les locaux, a marqué le retour d'un temps gris. Toutefois, ce gris ne ressemble guère au morne gris parisien. Voyez la qualité du gris breton ! Nulle part ailleurs vous ne verrez un gris irisé du plus bel effet mélangeant des couleurs allant du gris bleu au gris orange. Un camaïeu si majestueux ne peut que nous inviter à imaginer des royaumes oniriques où... euh... où la pensée poêtique trouve... euuuuhhhh... trouve... enfin, vous me comprenez, quoi : vous regardez ça, vous vous roulez par terre. Jugez plutôt sur pièce.


[Ceci était un message du Syndicat P'titnotique et Partial pour la Défense du Climat Breton.]


Note pour plus tard : penser à faire faire des photos par des locaux quand il fait beau.

3 commentaires:

spondy a dit…

Très beau !
T'as pensé à ouvrir une galerie Flickr avec tes photos ? Parce qu'elles sont excellentes !

Sinon t'es au bout de la terre ? Veinard ! Surtout en cette saison, qui magnifie le paysage en même temps qu'elle fait fuir les touristes.
Salue bien tout le monde de ma part. ;-)

le Spib a dit…

Merci ! Attention toutefois : on dépiste très facilement le gars du coin avec de telles louanges. ^_^

Pour Flickr, je reste dubitatif. J'aime bien recourir au blog-note pour faire une diffusion en p'tite série. Surtout que je n'estime pas faire de la photographie mais, au mieux, des prises de vue pas trop mal faites.

Ceci dit, les salutations sont transmises. Et, tu en as bien évidemment en retour !

Nina a dit…

Ha ! Je ris ! La beauté des nuances de gris... Faut toute la mauvaise foi d'un chauviniste pathologique pour oser ça !